Vous êtes ici : Version françaiseFAQ MESRI

Continuité de l’activité dans les établissements ESRI

Pour rappel, en application de l’article 4 de l’arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19, l’accueil des usagers des activités de formation est suspendu dans tous les établissements d’enseignement supérieur, publics comme privés. Cela concerne les activités de formation initiale comme continue, ainsi que les bibliothèques universitaires et les restaurants, cafétérias, cafés etc. 

Les fonctions administratives quant à elles doivent être basculées autant que possible en télétravail (cf. point 1 de cette FAQ), sous réserve des activités essentielles qui relèvent des plans de continuité de l’activité (PCA), activités qui ne peuvent pas se faire en télétravail (pour les déplacements, voir dernier point de cette fiche, point 4) 

Lorsque cela n’est pas prévu dans le plan de continuité de l’activité, doivent être maintenues, y compris en présentiel si besoin, les activités indispensables à la continuité pédagogique, notamment en vue de permettre aux personnels qui le souhaitent d’accéder aux locaux pour déployer les outils d’enseignement à distance. 

 

Les laboratoires de recherche n’échappent plus à la règle du 1, ils doivent fonctionner en télétravail pour permettre au plus grand nombre de rester à domicile et éviter ainsi la propagation du virus. 

Néanmoins et par dérogation à ce principe, les activités pour lesquelles un travail en présentiel doit pouvoir être maintenu sont les suivantes : 

 Les activités essentielles qui relèvent des plans de continuité de l’activité (PCA), par exemple les animaleries ; 

Et, lorsqu’elles ne sont pas prévues dans les PCA : 

 L’activité des laboratoires engagés dans la recherche sur l’épidémie COVID19 ou des épidémies comparables, en particulier ceux du consortium REACTing et les lauréats des appels à projets sur ce sujet ; 

 L’activité interne de certains laboratoires de recherche, lorsque l’interruption des manipulations conduirait à la perte d’études scientifiques essentielles, sensibles ou particulièrement complexes ou lourdes à réorganiser. 
 

Les établissements hébergeurs devront garantir le fonctionnement des activités concernées.